Le roman :

format papier broché ou kindel (e-book)

La fille d'Avalon et Aimelle sont aussi sur

Oeuvres signées Aimelle :

Chanson française, musique de scène, de film, d'ambiance.

L'histoire en 17 chapitres

Première partie :                KENED - La Beauté des Dieux

I- L'île d'Avalon
Sur cette île fantastique, les dieux sont inquiets : Jour après jour, leur image se ternit dans l'esprit du peuple celte, rendant leur avenir très incertain. Ana, la reine d'Avalon demande à Ogmios de trouver une alternative à leur dissolution
 
II- L'Oracle
Préoccupé par cette idée, le dieu du "verbe" Ogmios découvre au pied du volcan une obsidienne sur laquelle est gravée une étrange suite d' oghams.
Ana est aussitôt avertie des instructions de l'Oracle. Elle comprend que le salut des dieux viendra de la fusion des croyances anciennes et nouvelles dans une descendance commune.
 
 
III- L'Assemblée des Dieux
Ana rassemble dans le cratère les dieux d'Avalon qui conviennent de trouver la Myriam, "la" femme qu'évoque l' Oracle, afin de la présenter à Bélénos, le  dieu solaire. Cernunnos le cornu est désigné pour engendrer chez les mortels le messager qui mènera cette quête.
La quête est lancée au début de Samonios, moment unique de l' année nouvelle où la porte s' ouvre durant trois jours entre Avalon et la terre des hommes.

 

 

L'île d'Avalon
Oghams du premier Oracle

Deuxième partie :              KLOD - La gloire des hommes

 

IV- Le Graal
C'est à Barenton, au plus profond de l'Armorique, que Cernunnos rencontre le Grand Barde Taliesinn, mandaté pour l'accompagner dans la quête de la Fille d'Avalon. Il est muni du Graal, que Taranis a façonné dans l'obsidienne porteuse de l'oracle. Le Graal doit servir de flambeau dans les couloirs du temps.
Or Cernunnos, peu motivé par sa mission, décide d'engendrer celui qui  le remplacera :  Merlin.
 
 
V- Kentan kann - première bataille
Merlin et Taliesinn dirigent leurs pas suivant les indications du Graal dans lequel fusionnent les croyances humaines. Ils se rapprochent de la jeune Myriam mais par la porte de Barenton se sont également glissés une poignée de korrigans et de fées. Refusant toute compromission, les dissidents du Petit Peuple d'Avalon veulent faire échouer la quête en s' emparant de la coupe sacrée. Cernunnos choisit de faire disparaître le Graal pour sauver son fils et, prenant la forme d'une wivre, il s'empare de la coupe qui lui échappe et se perd dans les sombres frondaisons de la forêt de Brocéliande. Ana ne pardonne pas à Cernunnos son erreur de jugement et le condamne à régner désormais sur les enfers sous le nom de Satan.
 

VI- Merlin le Fou
Devant passer le reste de son existence à la recherche du Graal perdu, se fourvoyant entre ses inclinations humaines et sa divine mission, Merlin en perd la raison.
La fée Viviane (entre-temps devenue sa confidente à défaut d'être sa compagne) est initiée par Merlin à sa grande science avant d'enfermer son mentor dans une chambre de cristal : les dieux ont prévu qu'elle-même poursuive la quête.
 

 

Itinéraire de Taliesin et Myriam en Armorique

Troisième partie :                KELTIEGEZ - Le celtisme survivant

 
VII- Myriam à Kerlescan
Taliesinn rejoint Viviane  à Kerlescan : Ils doivent trouver la Fille d'Avalon tout en restant dans la limite temporelle des trois jours de Samonios.
Heureusement, avant que la coupe ne disparaisse, Ana a eu le temps de situer Myriam entre Armor et Argoat. Usant d'un enchantement, elle conduit la jeune orpheline à Kerlescan, au milieu d' un cercle de pierres dressées mais Cernunnos-Satan, familier des signes sacrés, a également situé la jeune fille. Cherchant à se venger de sa nouvelle condition, il réactive une ancienne tradition qui pousse les pierres, à minuit, à s'abreuver à l'eau de Mor Bihan. La jeune élue aurait été écrasée sous la masse des pierres vivantes si Ana elle-même n' avait à temps conjuré le mauvais sort en faisant appel à la foi de Myriam.
 

VIII- Les lavandières de nuit
Dès le lendemain, Taliesinn et Viviane négocient avec les paysans tuteurs de la jeune orpheline ; ils tentent d'échanger la servante contre la guérison de leur fils Yvon, possédé par le démon. De fait, Yvon - qui secrètement aime Myriam - agresse la jeune fille à plusieurs reprises sur l'ordre Cernunnos-Satan afin que son impureté l'empêche de s'unir à Bélénos. C'est le jour de la Saint Jean (Beltène, fête de Bélénos) et, fuyant par le seul chemin qu'elle connaisse, Myriam  se retrouve au bord de son lavoir. Elle s'interroge sur son destin lorsque surgissent les horribles lavandières de nuit, spectres maudits. Mais Taliesin et Viviane parviennent à rejoindre Myriam à temps pour transformer les lavandières en d'inoffensifs feux follets.
 
IX- Les deux fontaines
Le lendemain, Myriam à nouveau a disparu  et semble être définitivement perdue. Or c'est Ana qui, face à tant de dangers, a décidé de mettre la jeune fille en sécurité dans l'église des chênes, entre les fontaines Ste Anne et Ste Marie. Suivant les signes sacrés prodigués par la reine d'Avalon, Taliesinn et Viviane la rejoignent lors du Samonios suivant et convainquent la jeune fille de les suivre en Avalon afin d' y accomplir sa destinée. Le trio prend enfin le chemin de Barenton.
 
 
X- Margot la fée
Mais alors qu 'ils se hâtent le long de la rivière d' argent, ils rencontrent la fée Margot qui n'est qu' un avant-poste du petit peuple renégat. Racontant à Taliesinn l'histoire de Ker Ys, elle déclare que Satan est l'ennemi des korrigans et du même coup détourne l'attention du barde de la menace qui pèse sur ses deux compagnes.
 
XI- Eil kann - deuxième bataille
De fait, le trio tombe dans une nouvelle embuscade tendue par les korrigans. Cette fois, c'est directement à Myriam qu'ils s'en prennent, espérant mettre un terme définitif à la quête. Ne pouvant utiliser leurs pouvoirs sur des membres d'Avalon, Taliesinn et Viviane peinent devant la masse des nains et des korrigans. Épuisées, les deux parties conviennent de régler leur différend devant La Groac'h, reine du petit peuple, à Ty korrig.
 
XII- Ty korrig
Grâce à son grand charisme hérité d' Ogmios, Taliesin convainc La Groac'h de se rendre à la justesse de sa mission. C'est donc libres qu'à la fin de cette troisième nuit de Samonios, Taliesin et Myriam atteignent la fontaine de Barenton.
 

XIII- Satan goz
Mais depuis trois jours, la clairière sacrée a changé comme si mille ans s'étaient écoulés ! Aussi, pour franchir la porte d'Avalon, les deux compagnons doivent en convoquer le nouveau gardien qui n' est autre que le grand Satan en personne. Avec l'aide de Taranis, Taliesinn et Viviane enferment Cernunnos-Satan au plus profond de la fontaine dont le passage devient du même coup inutilisable.
C'est Yvon (qui selon les plans diaboliques de Satan est devenu l'Ankou-passeur des morts) qui accepte de les transférer dans sa barque de nuit vers l' île d'Avalon qu' ils atteignent avant que ne se lève pour la quatrième fois l' astre de Bélénos.
 
 
XIV- Retour en Avalon
Ils y sont accueillis en héros mais Satan n'a pas dit son dernier mot ; utilisant une porte dérobée, il surgit dans l'île aux pommes et compte s'approprier Myriam en usurpant les pouvoirs de la harpe magique et ainsi retrouver ses anciennes prérogatives.

 

 

Quatrième partie :                KENED - La beauté des dieux

 
XV- Trede kann-troisième bataille
Mais les korrigans ralliés la cause des dieux interviennent et permettent que tout rentrent dans l'ordre préconisé par l'Oracle. Satan retourne sous la terre des hommes et Myriam désormais n'est plus orpheline.
Elle devient fille d'Avalon. Avec Bélénos elle s'unira et bientôt naîtra sur terre le nouveau roi par qui survivront dans une croyance nouvelle les valeurs antiques du peuple d'Avalon.
 

XVI- La complainte de Taliesinn
Taliesinn quant à lui honorera l'esprit de ses ancêtres en prenant soin de l'immense chaudron que constitue la terre des hommes. Par l' eau, par l' air et la terre, il chante la beauté des dieux et la gloire hommes
 

XVII- Epilogue
Le nouveau souverain, fils de Bélénos et de Myriam naît sur la terre des hommes sous le regard circonspect de taliesinn. L'aventure de la foi nouvelle ne fait que commencer...